Tatouage & camouflage

IMG 2855

Le tatouage médical, également appelé dermopigmentation, est une alternative efficace pour camoufler des cicatrices. Proche du maquillage semi-permanent, il permet une réparation esthétique du visage et de certaines parties du corps.

Le tatouage des cicatrices n’est pas une “gomme à cicatrices”, mais une technique qui permet de masquer temporairement des lésions cutanées, dans un but esthétique. Chirurgies, accidents traumatiques, séquelles de brûlure laissent parfois de disgracieuses cicatrices. Le tatouage médical les corrige, elles deviennent ainsi moins visibles et plus faciles à dissimuler. Le tatouage médical peut aussi être intéressant pour combler une zone du cuir chevelu dégarnie, ou pour redessiner des sourcils.

À l’aide d’un appareil électrique et d’aiguilles : le dermographe , des pigments sont implantés dans le derme, afin de teinter la peau ou la muqueuse, pour corriger la différence de couleur entre la cicatrice et la peau . Ils se présentent sous une forme de solution stable de poudres colorées. Les colorants utilisés sont stériles, d’origine minérale ou organique.

Selon l’importance de la zone à traiter, plusieurs séances peuvent être nécessaires pour obtenir la couleur souhaitée, afin d’être au plus proche de la carnation naturelle de la peau. L’effet de la dermopigmentation dure entre 3 à 5 ans.

Attention : le tatouage médical ne peut être réalisé que sur une cicatrice définitive et non si elle est encore rouge ou évolutive.

Tous les professionnels de la santé ne connaissent pas encore cette technique, elle n’est donc pas systématiquement proposée aux patients, parlez-en à votre médecin avant de l’envisager. Le tatouage médical peut être réalisé par des infirmières diplômées en dermopigmentation réparatrice et esthétique, mais également par des esthéticiennes ou des tatoueurs.

50

Incendies domestiques par jour

340.000

Soutien financier aux patients

300

Ateliers de prévention par an