Alimentation

La guérison des tissus brûlés a demandé beaucoup d’énergie. Vous avez probablement dû suivre un régime riche en protéines et en calories. Après cette phase de reconstruction de la peau, il va falloir adapter votre alimentation en fonction de vos activités. Cette adaptation sera nécessaire afin d’éviter une prise de poids excessive qui pourrait outre engendrer des problèmes de santé en général, également causer des tiraillements au niveau des cicatrices et une gêne plus ou moins importante pour porter ses vêtements compressifs.

  • Hydratez-vous aussi de l’intérieur : buvez beaucoup !! Boire au moins 1,5 à 2 litres d'eau par jour pour contrecarrer la déshydratation de la peau. L'eau permet d'activer le travail du foie et de bien éliminer les déchets et les toxines qui ternissent le teint.
  • Limitez la consommation de boissons déshydratantes telles que le café, le thé, l’alcool.
  • Ne boycottez pas les graisses sous prétexte qu'elles font grossir. Elles contiennent des éléments indispensables à la souplesse et à l'élasticité de la peau (Vitamine E présente dans les huiles végétales : 3 à 4 c à soupe par jour suffisent & Vitamine A présente dans le beurre ou le jaune d'œuf).
  • Faites le plein de fruits et de légumes : à raison de minimum 5 portions par jour. Ceci permet d'apporter sa dose en vitamines et minéraux antioxydants. Forcer aussi sur les agrumes et les kiwis, source garantie de Vitamine C
    • Misez sur les aliments riches en carotène : privilégiez les végétaux rouges-orangés comme le poivron, les carottes, les tomates cuites (sauces, coulis...), ou encore la mangue et l'abricot.
    • Mangez lentement et respectez des horaires réguliers. Mieux vaut manger et se coucher chaque jour à la même heure. L'objectif est de donner des repères à l'organisme afin d'éviter le stress et le dérèglement de votre horloge biologique.

10.000

Incendies domestiques par jour

340.000

Soutien financier aux patients

300

Ateliers de prévention par an