Découvrez tous les témoignages

Matou

Matou

Matou (28) a été brûlée à cause d’une explosion dans une habitation. ‘Au début je me suis isolée du monde extérieur. Il faut traverser des phases mentales différentes. Après un certain temps, j’ai eu le courage de quitter la maison. Maintenant, je n’ai plus peur du regard des autres. Je suis fière de mon corps et je considère mes cicatrices comme des tatouages. J’ai commencé ma propre ligne de vêtements. Je conçois et vends des robes. C’est grâce au soutien de ma famille et grâce à ma pulsion de vie forte que j’arrive à prendre la vie du bon côté. J’aimerais aussi beaucoup développer une fondation des brûlés en Afrique de l’Est. Il n’est jamais trop tard pour en-treprendre quelque chose.’

Yann, Brecht, Jan, Johnny & Michiel

Yann, Brecht, Jan, Johnny & Michiel

Yann, Brecht, Jan, Johnny et Michiel ont participé comme figurants à l’Opéra de Mozart « La Flute Enchantée » au théâtre de La Monnaie. Sur scène, avec les chanteurs de l’Opéra, ils représentent les survivants du feu. Ils sont accompagnés de cinq dames aveugles, qui représentent les survivantes de l’obscurité. « Se retrouver sur la scène, partager sa propre histoire, recevoir le soutien et la sympathie de toute l’équipe et du public est réparateur. C’est une expérience unique de participer à une telle production artistique et de rencontrer un tel nombre de personnes différentes »

Alycia

Alycia

La casserole a pris feu tandis que Alycia(36) cuisinait. ‘La première année, j’ai voulu me cacher et me tenir à l’écart du monde. La guérison des plaies m’a aidée à sortir à nouveau. J’ai repris le cours de ma vie. Bien que ce ne soit pas facile en tant que maman, célibataire je m’efforce de regarder les côtés positifs de la vie. J’ai débuté une activité de tatoueuse et j’aimerais aider les personnes en leur donnant des conseils pour tatouer ou camoufler leurs cicatrices.’

Clémentine

Clémentine

Clémentine (32) a été victime d’une agression. Son kinésithérapeute Christophe l’a suivie de près depuis le début. ‘Il est un peu mon sauveur dans l’obscurité. Je peux à nouveau utiliser ma main grâce à ses massages quotidiens. Il accomplit son travail avec beaucoup d’amour et une bonne dose d’humour. Je suis chrétienne. Je remercie Dieu d’être encore en vie et je refuse de m’apitoyer sur mon sort. Ma force s’appuie sur ma faiblesse et j’espère pouvoir être une source d’inspiration pour les autres. J’ai un autre regard sur les choses et la vie maintenant. Avant, j’étais obsédée par l’aspect physique ; maintenant je sais que la véritable personne est à l’intérieur.’

Jaana

Jaana

Jaana (46) a été gravement brûlée pendant les attentats terroristes de Maelbeek le 22 mars 2016. Elle était alors enceinte de 6 mois et demi. Les services d’intervention l’ont amenée aux urgences de la Clinique Saint Jean à Bruxelles. Dans un moment de grand chaos et de tension immense le Dr. Amuli décide de pratiquer une intervention en urgence. C’est grâce à cette décision que ses mains ont pu être sauvées. Deux mois plus tard, Jaana a donné la vie à une ravissante petite fille ‘Maylie, qui est née en bonne santé. ‘Je suis éternellement reconnaissante à tous ceux qui m’ont aidée. Pour ma petite fille Maylie et moi, la vie a été plus forte.’

David

David

David (45) a été percuté en moto par une voiture qui a explosé. Il a non seulement été très gravement brûlé, mais a aussi été amputé d’un bras et des deux jambes. Cela n’a pas eu raison de son instinct de battant et de son optimisme. ‘Le contact avec d’autres victimes d’amputations et de brûlures m’a déjà beaucoup aidé. L’état d’esprit est très important : la manière dont on se voit soi-même, ce dont on est capable et comment il y a moyen de s’améliorer encore. J’ai accepté ma nouvelle vie. Je marche avec deux nouvelles prothèses dont une avec un genou électronique et des capteurs au niveau de la cheville et du pied. Je vais au cinéma et au fitness. Je cherche une façon de redonner du sens à ma vie. Peut-être en témoignant de mon histoire personnelle auprès d’autres compagnons d’infortune.’

Cindy

Cindy

Cindy (36) a été brûlée en allumant son poêle. Lucie, son infirmière, a été son réconfort, son roc durant son hospitalisation. ‘Même quand j’étais dans le coma, Lucie me parlait, elle m’expliquait ce qu’elle allait me faire et ce qui allait se passer. Cela me rassurait. En tant que jeunes femmes, nous nous comprenons bien et nous avons des centres d’intérêts communs. Mes brûlures sont récentes et cela reste un combat quotidien. On ne peut pas baisser les bras et l’amélioration se fait pas à pas. La semaine de Cure Thermale à Spa m’a changée. Je suis arrivée en pleurant, mais au contact des autres, grâce au soutien et au courage que l’équipe et les patients m’ont donné, je suis sortie transformée. Cela m’a aidée énormément.’

Gaël & Tania

Gaël & Tania

Le sapin de Noël de Gaël (39) et Tania (38) s’est transformé en torche en un rien de temps à cause d’un feu d’artifice. Gaël a couru dehors avec le sapin en feu. Tania n’a pas quitté le chevet de Gaël pendant les semaines qui ont suivi. ‘Ne sachant pas s’il allait survivre, si ses mains pouvaient être sauvées, s’il allait se réveiller du coma dans lequel il était maintenu… Cela a été un horrible cauchemar. Quand Gaël a pu rentrer à la maison le véritable travail a commencé : soins des plaies, kiné, opérations, consultations… Nous avions l’impression d’être complètement isolés et d’être les seuls à devoir traverser ces tourments. La cure à Spa a représenté un tournant. Nous y avons rencontré d’autres personnes dans la même situation que nous, avons pu observer les différentes phases, avons été accompagnés et aidés de manière fantastique. Nous entrons dans une nouvelle phase. Les opérations et la revalidation sont plus ou moins derrière nous et nous pouvons à nouveau aller de l’avant. Je l’appelle en plaisantant ‘Mon nouveau mari’.’

Eddy

Eddy

Des gaz de compression se sont échappés dans un espace réduit alors qu’Eddy (64) isolait des aérosols, provoquant ainsi une explosion. ‘Le souvenir le plus marquant est le souci sincère et l’humanité du personnel du Centre des Brûlés de Neder-Over-Heembeek. On fait vraiment partie d’une grande famille. Le docteur Pierlot a été présente dès le début. Elle m’a donné de bons conseils, insistait pour que je fasse les exercices conseillés, n’a jamais arrêté de m’encourager. Nous avons aussi beaucoup ri. Je garde le moral grâce aux soins fantastiques que je reçois de mon épouse, de ma famille, de mes amis. Je suis retourné au travail à mi-temps depuis peu. Je ne m’en fais plus pour des futilités.’

Laetitia, Antoine & Alex

Laetitia, Antoine & Alex

Laetitia (29), Antoine (29) et Alex (3) ont été surpris par un énorme retour de flamme alors qu’ils étaient invités à un barbecue. Par chance, les brûlures d’Alex ont vite et bien guéri. Laetitia est restée hospitalisée plus de 6 mois et il lui reste un très long chemin d’opérations et de revalidation à parcourir. ‘Nous essayons de rattraper le temps perdu, surtout en ce qui concerne Alex. J’ai malheureusement raté ses premiers pas. Nous tentons d’être toujours là les uns pour les autres et de rester concentrés sur les choses importantes de la vie. Nous nous comprenons mieux du fait d’avoir subi cet accident ensemble. Cela nous a renforcés en tant que couple. Ce n’est pas facile de sortir à l’extérieur et d’être confrontés à la réaction de gens. Heureusement ma famille, mes amis et les personnes de la Fondation sont toujours là pour me donner à chaque fois le courage nécessaire.’

Yasr

Yasr

La moto de Yasr (38) a pris feu quand il a été percuté par une voiture qui quittait un parking. Son pied a été gravement brûlé pendant l’accident. ‘Sophie la kinésiste a été la première personne à me remettre sur pieds et à me réapprendre à marcher. Elle est très gentille et m’encourage inlassablement. Grâce à la kiné, j’ai récupéré un pied plus mobile et plus sensible. Je suis un optimiste. Je suis content d’avoir survécu. Mais il faut reconnaître que la vie est devenue bien plus difficile, surtout quand il faut affronter cela tout seul. Ce n’est pas évident de trouver un job et de boucler ses finances. Je réalise que je ne récupèrerai jamais mon pied d’avant. Ce serait plus facile pour moi d’accepter cela si la partie adverse me reconnaissait comme victime. Le procès est toujours en cours’

10.000

Incendies domestiques par jour

340.000

Soutien financier aux patients

300

Ateliers de prévention par an