La Fondation des brûlés a mis en garde contre la berce du Caucase, une plante actuellement en pleine prolifération en Région bruxelloise, qui peut provoquer de graves brûlures avec l’exposition à la lumière.

La présence de cette plante n’est pas un phénomène nouveau en Belgique. Des lésions de la peau peuvent se développer après un contact avec le suc de la berce. Celle-ci a l’aspect d’une brûlure qui peut être grave, mais pas mortelle selon le Dr Mostin, directrice du centre antipoison belge. Les brûlures causées par la berce du Caucase ne sont pas très fréquentes, mais il y en a tout de même eu « une dizaine depuis le début de la saison fin avril », affirme la Dr Mostin. « Il est possible qu’il y ait eu plus de cas, mais comme la plante n’est pas très connue et que les brûlures n’apparaissent pas immédiatement, les gens ne s’en rendent pas compte », ajoute-t-elle.

Conseils en cas de contact

  • Éliminer la sève le plus rapidement possible, en prenant soin de ne pas étendre la surface de la zone touchée : enlever la sève de la peau avec un papier absorbant sans frotter, puis laver au savon, et rincer à l’eau l’endroit atteint.
  • Changer de vêtements s’ils ont été imprégnés par le suc de la plante, même si la peau paraît normale.
  • Éviter l’exposition de la zone touchée à la lumière durant au moins 48h et éviter toute exposition au soleil pendant une semaine.
  • Si les yeux sont atteints, les rincer à l’eau claire puis porter des lunettes de soleil pour réduire leur exposition à la lumière. Dans ce cas il est conseillé de contacter un médecin.
  • En cas de contact important (si la peau devient rouge ou gonflée), il est également recommandé de consulter un médecin.
  • Si un enfant est atteint, consulter sans tarder un médecin ou le centre antipoison pour tout conseil approprié.

Source: lesoir.be

Berce du Caucase: 6 conseils pour éviter les brûlures et se protéger

50

Incendies domestiques par jour

340.000

Soutien financier aux patients

300

Ateliers de prévention par an